:: Les Cristaux d'Ivalice :: Index du Forum


[Validé]Clan Gamberetto

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    :: Les Cristaux d'Ivalice :: Index du Forum -> Imaginarium -> Parchemin d'identité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Clan Gamberetto
Clans

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2010
Messages: 21
Niveau du clan: 1
Fiche de clan: URL
Gils: 525

MessagePosté le: Mar 21 Sep - 03:59 (2010)    Sujet du message: [Validé]Clan Gamberetto Répondre en citant

« Qui cherche Ripaille d'abord fend Tripaille »  



  

Visuel basé sur une illustration de Tabbycat ©  



- - - - -  






+ ZE CREW +  


Nom : Clan Gamberetto

Pourquoi ce nom?: Fondé par le chevalier Don Gamberetto, actuel et indétrônable chef du clan - dont il est, accessoirement, le seul membre. A n'en pas douter un leader à la forte personnalité, car dans le milieu très agité des clans d'Ivalice, donner son propre nom à sa fratrie revient plus ou moins à se trimballer avec une pancarte « Soyez mon esclave ou mon ennemi, mais rien d'autre ». Nous lui souhaitons d'ailleurs bonne chance.

Données sur le chef de clan ( 30 lignes minimum.):

Don Gambaretto, de son patronyme originel « Guillôme » est ce que l'on peut appeler un autodidacte. Confié dès son plus jeune âge à un vieux chevalier vivant reclus dans les plaines d'Aïsen, il a été contraint de se charger lui même de son propre aprentissage lorsque celui-ci succomba du jour au lendemain à une colique foudroyante. Une piêtre fin pour un Mog d'âge respectable.
L'épée de son maître fut donc sa seule alliée pendant les premières années de sa vie. Non qu'il s'en soit plaint, sa propension à abuser de ses services lui valu de se faire un nom auprès des créatures autochtones, qui trouvaient incongrues d'être décimées une à une par un bambin blanc à pompon. Plusieurs guerres territoriales passèrent avant que les deux parties ne se mettent d'accord sur un traité de respect commun de l'espace vital.
Passé un temps, les plaines d'Aïsen devinrent un lieu bien étriqué pour le fier guerrier qu'il était devenu, et il se décida à tenter sa chance à la ville, conscient qu'il lui serait bien difficile de trouver sa place, ses derniers contacts avec la civilisation s'étant effectués par le biais des nombreux ouvrages de fantaisie héroïque de feu son précepteur. Ouvrages qu'il avait métaphoriquement, puis littéralement dévorés, s'assurant ainsi de s'en imprégner un maximum.
Le retour à la vie en communauté fut un choc. En effet, les années passées au soleil, à assurer sa survie en mangeant des cactus cru et des têtes de fourmillion fraichement cueillies, avec pour seul compagnie des romans écris en vieille langue et le soleil qui tapait aussi fort que lui – sinon plus, lui avaient complètement détraqué le cerveau. A tel point que pour ses congénères Mog, il semblait tout droit venu d'une autre époque, d'un autre monde. Comprenez, un jeune adulte qui se comporte comme un charretier et qui braille dans une langue de dix fois son âge, épée sur l'épaule et regard mauvais, ça fait tout de suite tâche, à Goug.
Il fût donc contraint – socialement – de prendre le large.
Après avoir écumé une bonne partie du continent du Nord, il avait fini par se faire à cette bonne vieille loi de la jungle, qui marchait aussi bien avec les monstres qu'avec les citoyens lambda: Ce que tu peux mettre en pièce, te fout généralement la paix dès lors qu'il est conscient que tu peux le mettre en pièce. Il pût donc jouir d'une existence assez tranquille, écumant les tavernes, remettant parfois à leur places les quelques énergumènes railleurs qui trouvaient étrange qu'un Mog puisse porter une épée et des bottes plutôt qu'un collier de chien.
Il était chevalier, il se devait d'être à cheval sur les principes.

Un beau jour, alors qu'il cassait des tables sur les têtes d'une bande d'affreux marauds à la langue trop bien pendue – mais bientôt coupée, il fût surpris d'être arrêté dans son élan par le propriétaire de l'établissement qui lui expliqua que l'endroit était un restaurant, et donc peu prévu pour ce genre d'occasion.
Il n'aimait pas qu'on lui dise comment régler ses petites affaires, mais l'homme fit preuve d'un sang froid qui méritait le respect: si il daignait s'assoir à une des tables qui avait encore quatres pieds et mettre sa distribution de mandales au second plan, il lui ferait manger quelque chose qui lui ferait oublier son envie d'en découdre. Piqué au vif, Guillôme releva le défi, à la fois outré et curieux. Et ce fut la révélation de sa vie. Jamais il n'avait senti une sensation comme celle ci, un fumet si exquis, un goût si enivrant qu'il en resta groggi, perdu... éffondré.
Il avait trouvé son maître.
Il resta auprès du cuisinier toute la nuit, lui posant maintes et maintes questions, alimentant la flamme de leur discussion sans jamais qu'elle ne s'éteigne. L'homme lui appris que l'aliment principale de son plat était la crevette, son met favori – emblême que le Mog ne tarda pas à se faire tatouer sur le visage - mais qu'il existait des légendes narrant l'histoire d'une crevette blanche comme la lune, grosse comme dix navires, et qui alimentait les nuits des cuisiniers de part et d'autre d'Ivalice. Tout cuisinier qui se respectait rêvait un jour de pouvoir goûter à la chaire légendaire de cette « crevette blanche géante », dussent-ils y laisser leur vie et leur dents.
Le mog écoutait, fasciné.
Il ne pût trouver le sommeil pendant une semaine.
Sans le savoir, il avait alors trouvé sa voix...


Rebaptisé « Don Gamberetto » par ses bons soins, il entreprit de prendre un nouveau départ. Il en voulait plus, encore plus, et il en aurait plus, car jamais il n'avait autant voulu quelque chose qu'à compter de ce jour bénit. Et un beau jour, il le savait, le sentait dans son être, il poserait la main sur la carapace nacrée de cette légendaire créature... et ainsi...
Le plus gros gueuleton de l'histoire pourrait enfin commencer.

Don Gamberetto a 28 ans, et une gueule de mafieux assez peu commune pour un Mog. Son obstination inébranlable est gravée au burin sur son visage, et nombreux sont les gens à s'être écartés sur son passage de peur de finir piétinés sous ses quatre-vingt dix sept centimètres. Il a peu de manière, et parle à la façon d'un personnage de conte d'une autre époque – un langage toutefois chargé en insultes et grossièretés de sa compositions faisant souvent un effet mitigé sur son auditoire. Il porte des vêtements de cuir rehaussés ça et là de gardes métalliques usées propres à son rang, et trimbale depuis sa tendre enfance l'épée de son défunt maître, renommée « Félicis » (en souvenir de sa maman qui, à l'époque, lui manquait beaucoup).
Sa joue gauche est agrémentée d'un tatouage représentant une magnifique crevette décortiquée et prête à être servie, preuve de l'affection – du fanatisme sans borne – qu'il porte à la cuisine depuis l'épisode du restaurant.

Job choisi pour le chef de clan: Chevalier Mog

Visuel du chef de clan:


Premier sort choisi pour le chef de clan: Je choisis Lame ! - « Félicy, Occis ! »

Alignement du clan (plutôt neutre, maléfique, bon...) : Haha-gnah, j'ai un gros problème avec les alignements... Si il devait être classifié, il serait surement qualifié de Neutre, dans le sens où le Clan Gamberetto n'a été fondé que dans l'unique but de concrétiser les fantasmes de gueuleton de son leader illuminé. Bien entendu, une quête de cette envergure implique un passage à la notorieté publique et le bottage de plusieurs centaine de culs mécontents, ainsi soit-il. A vrai dire, Don Gamberetto est plutôt coutumier de ce genre de pratiques.

Spécialité (10 lignes minimum):
La baston impitoyable, les gnons qui tâchent, les grand coups de butoire dans le tronc qui te laissent étalé dans la sciure avec les dents plantées dans les rognons. La formation de chevalier du Fondateur du clan à grandement orienté ses perceptions du monde et son train de vie, et malgré qu'il ait atteint un âge prétendu de raison, nombreuses sont les victimes passées et présentes à avoir subies les joies d'une chirurgie expresse du nez du plat de la Lame de monsieur le Mog. Jamais il ne prendrait dans son attelage un compagnon incapable de comprendre les vertues d'une bonne baston en règle, et il y a fort à parier que le clan fasse de ses activités hooliganesques un moyen de mettre des sous de coté.
Outre les marrons, il y a la cuisine, aussi. Mais pas n'importe laquelle, on est des bourrins mais on refuse de manger de la merde. La notre comme celle de n'importe qui, d'ailleurs. La nourriture est surement le plus grand plaisir que la sainte terre ait octroyée à Don Gamberetto, si tant est qu'elle est préparée avec amour et maestria. Un membre de son clan se doit d'être capable de satisfaire les papilles de ses alliés avec autant de finesse qu'il fend celle de ses adversaires, et il y a fort a parier qu'un membre des Gamberetto surpris à se "sustenter" en secret d'aliments proscrits serait aussitôt transformé en Carpaccio par un chef un tantinet contrarié.
En toute simplicité, Carnage et Gastronomie.

Objectifs : (A court ou à long terme)
Dans un premier temps, le clan Gamberetto va chercher à s'agrandir et à gagner en notorieté. Car avec la notorieté vient l'argent, avec l'argent les moyens, et avec les moyens... Non, les moyens, c'est très bien.
Pour Don Gamberetto, la composition de son équipe est une étape cruciale, et il se doit de trier sur le volet les foux furieux et les malades mentaux qui seront assez dérangés pour accepter de devenir ses acolytes, car après tout ce seront eux, les artisans de son rêve le plus cher. Sans nulle doute que leur périple sera un bon moyen de tester leurs capacités, autant sur le plan martial que sur le capacité à préparer des mets savoureux et revigorants pour le fainéant intraitable qu'est leur chef.
Une fois hissés sur la plus haute marche du podium des clans en vogue d'Ivalice, il sera temps pour Gamberetto de réaliser la dernière étape de son plan historique: acheter un « sacré raffiot ». Car comment, Ô grand comment naviguer sur les oceans à la recherche de la légendaire crevette blanche sans un sacré raffiot qui tienne la route – enfin, la mer. Ainsi, le clan Gamberetto pourra s'atteler à la tâche pour laquelle il fût fondé: partir à la recherche de cette créature mythique, la trouver, lui crever la panse et s'en faire un foutu banquet. Pas plus compliqué que ça.
...Mais mine de rien, ça fait du boulot.




Le forum

Comment avez-vous atterri ici ?
Je vous hais.
Je m'étais dit niaisement « tiens, cette année, je vais me la jouer tranquille, je bosse un peu plus en cours et je focalise mes moments libres sur mon perso de MasterPoke, en postant de petits Roleplay par-ci par-là. Rien d'autre, juste MasterPoke, pas la peine de se lancer dans trente-six-mille trucs en même temps... »

Soyez maudits.
Un forum RP sur l'univers d'Ivalice, maisnonmais bande de sale vicieux, il m'a fallut VINGT-SEPT SECONDES d'une lutte interne vaine avant de m'inscrire et de commencer à imaginer mon perso. C'est de votre faute aussi, avec vos bonnes idées, là...

Que pensez-vous du forum ?
Prometteur. Déjà, parce que je me figure à peu près qui est derrière les manettes – et c'est une raison suffisante pour croire en l'avenir, mais aussi parce que tout les éléments sont déjà réunis pour qu'il y ait tout ce qu'on aime a trouver dans un forum de ce genre: profondeur, roleplay, et bonne marrade.
Bon pour le moment c'est en constructions et les sections sont pas complètes, mais rien qu'avec ça, on demande à en voir plus – et on en veut plus Smile

Êtes-vous graphiste ?
Non. Oui. Who knows ?
Bon, okay, je graphe un chouilla. Pataper (>,O)

Aimez-vous les framboises ?
OKAY (par Dannan)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 21 Sep - 03:59 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Clan Dannan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2010
Messages: 84
Niveau du clan: 1
Gils: 500

MessagePosté le: Mar 21 Sep - 07:16 (2010)    Sujet du message: [Validé]Clan Gamberetto Répondre en citant

Très belle fiche, tu es bien entendu validé, avec mes félicitations.

Tu peux dès lors créer ta fiche de clan et commencer à jouer, faire de la pub pour nous (sbaff), danser la javanaise.

Merci à toi pour ta venue! Et bonne route. Smile
Revenir en haut
Clan Gamberetto
Clans

Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2010
Messages: 21
Niveau du clan: 1
Fiche de clan: URL
Gils: 525

MessagePosté le: Mar 21 Sep - 13:08 (2010)    Sujet du message: [Validé]Clan Gamberetto Répondre en citant

Ce sera une javanaise pour moi, merci.
Et du RP, bien entendu X3

Let's have feun !
Revenir en haut
Clan Skyward
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juil 2010
Messages: 59
Niveau du clan: 1
Gils: 500

MessagePosté le: Mar 21 Sep - 15:21 (2010)    Sujet du message: [Validé]Clan Gamberetto Répondre en citant

Ow'yeah, welcome!

Ça va chier des bulles dans les camps adverses, je l'sens bien :')
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:41 (2018)    Sujet du message: [Validé]Clan Gamberetto

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    :: Les Cristaux d'Ivalice :: Index du Forum -> Imaginarium -> Parchemin d'identité Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com